NEWS IT

comment se passer des Fournisseurs d'Accès à Internet (FAI)

 

Faifrance

Flash-back. En septembre 2002, l’opérateur Free bouleversait le petit monde des télécoms en lançant sa première Freebox. Pour 29,99 euros
par mois, le Freenaute pouvait surfer sur le Net en illimité, passer des coups de fil et regarder la télévision.
Les opérateurs phare du moment (Wanadoo, Club Internet, Tiscali, etc.) n’avaient alors pas d’autre choix que de suivre le mouvement.
Quinze ans plus tard, la France compte 28,1 millions d’abonnés à Internet en haut et très haut débits, selon le dernier observatoire publié en octobre 2017 par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). Parmi eux, 6,1 millions profitent de la connexion ultrarapide (de 30 à 100 Mbit/s), dont 2,6 millions connectés en fibre optique de bout en bout. Soit 880 000 personnes de plus que l’année dernière. Porte d’entrée sur le Web, la box, depuis, a endossé d’autres rôles. Elle s’est muée en routeur sans fil afin de donner l’accès à Internet à tous les appareils de la maison, a remplacé le magnétoscope pour enregistrer les émissions télé et tente à présent une percée dans le monde des jeux vidéo à la demande. Étonnamment, c’est elle aussi qui tire le marché mobile. Toujours selon l’Arcep, un tiers des forfaits pour
smartphone serait lié à un accès fixe grâce aux offres couplées des opérateurs. Trop de surcoûts. Mais ce boîtier à tout faire n’est pas exempt de défauts. “Sitôt que je passe la porte de ma chambre, je ne capte plus mon réseau Wifi, alors que ma Livebox ne se trouve qu’à quelques mètres dans le salon”, râle Véronique, cliente d’Orange. “Alors que je paye 49 euros par mois, je n’ai même pas accès à la totalité de l’espace de stockage de mon disque dur pour enregistrer mes émissions, se plaint Karine. SFR me réclame 30 euros juste pour ce déblocage. C’est mesquin.” Le prix de la location de la box, lui aussi, a parfois du mal à passer. “Bouygues Telecom la loue 3 euros par mois, en plus de l’abonnement aux services, maugrée Jean-Pierre. C’est un peu comme si, lorsque vous louez une voiture, on vous facturait la clé de contact en supplément.”
Les technophiles expérimentés peuvent toujours refuser ce coût supplémentaire. Ils devront alors investir environ 200 euros dans un modem routeur compatible avec le réseau de leur fournisseur d’accès à Internet (FAI), puis obtenir de ce dernier qu’il leur fournisse les données de connexion indispensables avant de se lancer dans des paramétrages pointus. De quoi s’arracher les cheveux, alors que tous ces réglages sont gérés en toute transparence par la box que les opérateurs fournissent pour de 3 à 5 euros par mois. Une configuration maison. En revanche, si passer par le FAI reste la solution la plus confortable, rien ne vous empêche de faire des économies en vous constituant des services sur mesure. Choisissez l’abonnement le moins cher, ce qui en diminue le budget télécoms jusqu’à 40 % sur deux ans. Oubliez l’offre télévision et investissez dans un boîtier Android TV qui vous fournira ce service gratuitement. Stockez vos enregistrements sur un disque dur externe, dont c’est la spécialité. Enfin, confiez votre réseau Wifi à un vrai routeur ou à un kit CPL, pour bénéficier d’un accès dans toutes les pièces de la maison. Bien sûr, tous ces équipements ont un prix. Néanmoins, contrairement à la box, ils vous appartiennent. Libre à vous de les revendre quand sera venu
le moment de muscler votre installation.

 

internet FAI opérateurs

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×